Attentes sexuelles des hommes vs désir des femmes

Attentes sexuelles des hommes vs désir des femmes
20 Mar 2016

Si le couple et la fidélité restent les points d’ancrage de la relation amoureuse, la revue Sexologies de janvier 2016 pointe les divergences hommes/femmes en matière de sexe. Dans son numéro, deux universitaires affirment que :
1 – Les hommes voudraient plus de sexe, et une femme sexuellement plus active, érotique, fidèle et compréhensive.
2 – Les femmes feraient plus souvent l’amour  si leur compagnon était plus gentil et attentionné.
De quoi provoquer des échanges animés sous la couette !

Sexe au masculin, sexe au féminin: presque pas pareil!

En comparant les attentes en matière de sexualité de + 5 000 hommes et femmes vivant en couple hétérosexuel, P. Brenot(1) & S. Wunsch(2), universitaires et sexologues, confirment ce que j’ai pu observer dans ma pratique quotidienne de sexothérapeute.
Les attentes de l’homme en couple ne recouvrent pas toujours celles de la femme.
Et qui dit attente quand il s’agit de sexualité, dit priorité voire nécessité. Bref, un sentiment impérieux.

Sexualité et attentes des hommes

  • Les rapports sexuels ne sont pas assez fréquents pour 63% des hommes.
    Pourtant, mettre la pression sur sa partenaire aboutit à l’effet inverse. Pour faire plus l’amour, mieux vaut ne pas être lourd !
    Aux hommes toujours sexuellement disponibles, les femmes répondent en effet par une sexualité liée à la qualité de leur environnement érotique et amoureux.
    Bonne nouvelle pour les femmes : 50 % des hommes disent aujourd’hui comprendre leur refus.
  • Seulement 33 %des hommes « très satisfaits » de leur  vie sexuelle.
  • Un rapport sexuel réussi c’est un moment d’intimité partagé pour 60 % des hommes. Plus il y a de communication dans le couple, plus ce désir de partage augmente.
  • Près de 80% des hommes s’intéressent au porno et la plupart aimeraient que leur partenaire partage leur intérêt.
    Mais seulement 44 % des femmes disent s’y intéresser, plus en réponse au désir de leur conjoint que par goût d’ailleurs.
  • Ce que les hommes aiment dans le porno, n’est pas ce qui plaît aux femmes :
    – fellation, levrette, sodomie pour les hommes.
    – scènes lesbiennes, triolisme ou sexualité de groupe pour les femmes.
  • Ils voudraient une femme plus active et plus érotique à 68%.
  • Les positions sexuelles préférées des hommes sont dans l’ordre : 1/ la pénétration postérieure ou levrette. 2 / la position d’Andromaque (la femme sur l’homme).
    Les femmes préfèrent en revanche la position d’Andromaque. Un rôle plus actif qui leur permet de mieux accéder à leur épanouissement ou à l’épanouissement du couple.
  • 57 % des hommes craignent de décevoir leur partenaire au lit et attendent donc une femme compréhensive. A charge pour les femmes d’être à la fois compréhensive et active.
  • La fidélité est l’une des principales valeurs nécessaires au lien conjugal pour 78 % des hommes et 86% des femmes.
  • En cas d’infidélité, 62% des hommes prêts à pardonner contre 50 % des femmes seulement.
  • Le couple reste en définitive la première valeur pour les hommes comme pour les femmes devant la famille et le travail.

Sexualité et attentes des femmes

  • Seulement 6 % des femmes ont un orgasme lors du premier rapport sexuel contre 76% pour les hommes !
    Pour 37 % d’entre elles, cette première nuit d’amour a d’ailleurs été très douloureuse et 38% déclarent avoir été déçues. Raison pour lesquelles les femmes se disent en attente d’un amant doux et précautionneux.
    Ce qui a changé en 50 ans : autrefois riche de symboles, la défloration est désormais le passage par lequel les jeunes filles disent accéder à la « vraie condition féminine ».
  • Si les rapports sexuels ne sont pas assez fréquents pour 76 % des femmes, le manque des unes n’est pas le manque des autres.
    Plutôt que la fréquence et la régularité recherchées par les hommes, les femmes attendent des moments privilégiés associant tranquillité, disponibilité, contexte relationnel et amoureux, écoute des préférences. En résumé : de la tendresse et pas seulement du sexe.
  • Un rapport sexuel réussi c’est un moment d’intimité partagé pour 80% des femmes. Le partage se révèle l’une des valeurs clé de l’intimité pour celles-ci. Les hommes le comprennent aujourd’hui mieux.
  • 70% des femmes s’avouent plus excitées par l’érotisme que par la pornographie.
    L’érotisme correspond mieux au mode multisensoriel de leur excitation que les stimulations essentiellement visuelles du porno. Or, l’excitation masculine passe principalement par le canal visuel.
  • 44 % des femmes « très satisfaites » de leur vie sexuelle. Cette remarquable évolution depuis 50 ans est liée, notamment, à une meilleure connaissance de soi et au développement de la masturbation féminine.
    A contrario, 56 % des femmes ne sont pas « très satisfaites » de leur vie sexuelle. D’où l’importance et la nécessité d’une éducation à la sexualité et d’une meilleure information.
  • Si 16 % affirment atteindre l’orgasme à chaque fois qu’elles font l’amour, 58 % disent l’atteindre « souvent », 21% « rarement » et 5 % « jamais ».
  • Il est important ou très important d’avoir un orgasme lors d’un rapport sexuel pour 74% des femmes. Or, le plaisir féminin est fait de multiples vécus personnels très riches sans qu’ils soient nécessairement orgasmiques. On pointe ici une sorte de « terrorisme de l’orgasme sur un mode masculin ». Une forme d’exigence sociale orgasmique disent les auteurs de l’étude.
  • La gentillesse et les attentions moteurs du désir pour 68 % des femmes avant les stimulants physiques que sont : la voix, l’écoute, l’odeur, la taille, le corps, les muscles… de leur compagnon. En répondant à ce désir d’attentions et de précautions, le partenaire crée des conditions propices à la naissance du désir sexuel féminin.
  • 76 % des femmes déclarent avoir besoin d’indépendance en réponse à la pression exercée par leur compagnon sur leur liberté. Or, ce besoin d’indépendance est majoritairement vécu par les hommes comme un signal d’infidélité.

(1) Université Paris Descartes
(2) Ecole pratique des hautes études de Talence

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

commentaires

  1. Finalement en lisant cet article c’est la communication, l’écoute et l’acceptation de la différence d’envies. Pour faire plaisir à nos femmes ne soyons pas lourd et privilégions l’érotisme et cela coulera de source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *