Des phtalates dans les sextoys: carottes en vue?

05 Oct 2006

L’association Greenpeace que l’on sait très chatouilleuse sur moult sujets, a récemment glissé la tête sous la couette et l’a ressortie en criant : gare aux sextoys, c’est plein de phtalates ces trucs-là, mieux vaut le concombre ou la carotte (bio, s’entend).

Repérée sur l’excellent blog de Baptiste Coulmont, sociologue mais drôle, la nouvelle a fait grimper mon taux d’adrénaline car il ne vous aura pas échappé que, justement, des sextoys, j’en vends sur la boutique Piment Rose.

Or, il est vrai qu’il n’existe aucune règlementation sur le sujet au motif qu’il s’agit d’« adult material », autrement dit d’objets pour les personnes réputées bien informées. Au nom de cette absence de principe, il est possible de vendre tout et n’importe quoi, du gravement dangereux au plus inoffensif objet.

Donc, je réponds à BC qui relayait l’info et dont je salue le rigoureux sens de l’investigation en lui faisant remarquer que, chez Piment Rose, nous donnons depuis toujours la composition de nos sextoys et que nous indiquerons désormais s’ils sont with or without phtalates. Pas trop de travail, peu de PVC dans notre offre.

Nous poursuivons la conversation off line et BC m’envoie un article de l’agence danoise pour la protection de l’environnement. Dans une traduction anglaise, ouf, j’apprends que, selon les tests réalisés par l’agence (hihihi), les sextoys ne sont pas dangereux sous réserve d’un usage modéré : moins de 15 minutes/semaine (sic).

Je poursuis ma lecture un peu ébranlée par le couperet du quart d’heure pour découvrir qu’un usage intensif : 1 heure/jour ne semblerait pas entraîner de risque significatif pour la santé, à l’exception des femmes enceintes et des mères allaitantes qui devraient s’abstenir de prendre un pied chimique et pratiquer une sexualité raisonnable et conjugale (bon, ok, là c’est moi qui rajoute).

Au-delà de mon amusement sur la mesure du temps (une heure de gameboy par jour c’est pas trop intensif non plus ?…), je voudrais conclure plus sérieusement sur ceci :

1. Laisser vendre tout et n’importe quoi parce qu’il s’agit d’objets à destination d’adultes ne me semble pas sain.
2. Refuser de réguler le domaine des jouets sexuels est une posture frôlant la psychorigidité, pas un comportement politique normal.

Nous avons tous besoin d’être protégés et il serait opportun que nos députés se penchent sur le sujet et viennent légiférer sur la sphère privée sans s’ériger en père/mère la pudeur, et sans invoquer le saint esprit de la bienheureuse morale bienséance.

Enfin, s’ils ont besoin de speakers et de témoins, je suis prête : je n’ai pas été guide scout pour rien!

Voilà qui n’est sans doute pas gagné. En cette période pré-électorale, et si nous commencions la campagne ?

Les phtalates Kesako ?
Les phtalates (prononcé ftalate) sont les plastifiants le plus communément utilisés dans le monde. Ils forment une famille de substance chimique utilisée depuis environ 50 ans, principalement pour rendre le chlorure de polyvinyle (PVC) souple et flexible.
Attention à ne pas faire l’amalgame avec toutes les substances chimiques de la famille de phtalates. Certains composants sont totalement inoffensifs, tandis que d’autres font l’objet de régulations très strictes ou sont mêmes interdits dans la composition de certains produits de grande consommation.

Crédit photo Les Piments : Linda Alaniz

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

commentaires

  1. Si je comprends bien, au-delà de 15 minutes par semaine (soit en gros, une unique séance ?), les jouets sexuels avec des phtalates sont à proscrire ? En gros, il faut se protéger avec des préservatifs ? Mais sachant que ça peut être gênant, ne faut-il pas retirer ces objets de la boutique, en affichant fièrement un logo "sans phtalates, jouissez(-en) jusqu’au bout de la nuit" ?

  2. Nathalie PimentRose affirme: octobre 6, 2006 at 9:21

    Bonjour Ralphy,

    Merci pour ton commentaire.
    Ebranlée, je l’étais jusqu’à ce que je lise quelques paragraphes plus loin que même un usage de 1 HEURE par jour n’était PAS nuisible et contre indiqué pour la santé …
    Et une heure en usage continu et constant… Alors attention aux problème d’échauffement !!

    Dans la famille des phtalates, nous avons des méchants (reconnus par l’industrie des jouets pour enfants par exemple) et des inoffensifs. Aussi, ne faisons pas l’amalgame en mettant tout dans le même panier.

    D’abord, tout ce qui est en matière SILICONE, élastomed, plastique (non PVC), pyrex, técanate, acétal, métal, bois, par essence (ouh le vilain jeu de mot) n’en contient PAS.
    Ce sont des matières que nous privilégions chez Piment Rose. Elles sont parfois plus couteuses à la fabrication, ce qui se reflètent dans un prix plus élevé à l’achat.

    Il est vrai que dans l’industrie des "adult material", moins c’est cher, moins on a de garanties et c’est ça aussi qui n’est PAS NORMAL. Que le consommateur avec moins de moyens ne soit pas "protégé".

    J’ai toujours fait attention à l’offre d’accessoires érotiques proposée dans nos réunions et notre boutique. Ce en quoi nous nous sommes complètement démarqués des autres sexshops en ligne. Le privilège d’une certaine qualité sur la quantité. Supermarché du sexe , ça ne m’intéresse pas du tout.

    Alors quand on a un doute, oui pour mettre un préservatif sur le sextoy qui va être en contact constant avec les parois vaginales ou anales et qui va être utilisé pendant plus d’une heure par jour tous les jours…. ouf

  3. Simon10 affirme: mars 14, 2008 at 2:44

    Nathalie, je trouve votre article très bien construit et trouve très intéressant que vous fassiez attention à l’offre proposée. Or je suis surpris de trouver sur votre boutique le rabbit future 7 qui selon un documentaire que j’ai consulté contient environ 44% de phtalates. Certes il faut une utilisation intensive pour engendrer une dangerosité mais tout de même, ce produit contient environ 44% de phtalates au lieu des 0.1% préconisés par l’Union Européenne. Comme vous le mettez dans le descriptif de votre article, il est lié à la serie sex and the city. N’auriez-vous pas comme les autres boutiques dont vous dîtes vous demarquer privilégié l’aspect commercial en conservant un article "vendeur" au détriment de sa qualité?

  4. Je sais que le post est ancien mais peut-etre que quelqu’un pourra quand meme me renseigner. J’essaye de trouver des articles sur les sextoys et les phtlates mais il y en a très peu. La question que je me pose c’est que je viens d’acheter un sextoy ou il a marqué "phtalates free" donc ce sui signifierait qu’il n’y en a pas. Or le sextoy en question est en pvc-plastique ABS indiqué comme en contenant. QUe croire? Je suis vraiment perdu, ce n’est pas normal que tout soit aussi flou et pas régularisé!!!
    J’espère que quelqu’un me répondra.

  5. Post ancien mais sujet toujours d’actualité au vu des différentes études menées depuis et de ce qui se passe en Chine avec les problèmes sur les bottes, canapés, vêtements et autres…

    Si l’on sait sans aucun doute que les phtalates sont pléthore, en abondance excessive, voire en saturation, dans notre vie quotidienne, tous ne sont pas dangereux pour la santé tandis que d’autres causent problèmes. Mais dans cet univers chimique, il est vrai qu’il est extrèmement difficile de trancher au milieu de ces tous et de leur contraire.

    Moi-même en tant que "professionnelle du sextoy", j’ai du mal à y voir clair. C’est pourquoi une législation "éclairante" sur le sujet tant pour les consommateurs que pour les fournisseurs est je pense nécessaire dans notre domaine.

    Mais pour répondre à la question de Stef, oui, le PVC plastique contient des phtalates ! La dénomination "Phtalates free" est donc clairement erronée !

    Je reprendrais donc partie de mon commentaire d’octobre 2006. Ce qui est sûr, pour ce qui est des jouets pour adulte, tout ce qui est en :
    – silicone, latex, caoutchouc, élastomed, plastique (non PVC), pyrex, técanate, acétal, métal, bois (et attention au vernis utilisé pour le protéger : celui-ci doit être prévu pour film alimentaire !)
    ne contient PAS de phtalates.

    Et selon une étude plus spécifique à l’usage des sextoys, leur utilisation pour une durée de 1 HEURE par jour n’était PAS nuisible et contre indiqué pour la santé …

    Ma recommendation est que si vous n’êtes pas sûr, n’achetez pas ou mettez un préservatif sur le sextoy ou optez pour les matières ci-dessus ou bien encore limitez leur usage dans leur temps !

    Alors pour relancer le débat, l’UE a récemment interdit trois phtalates (le DEHP, le phtalate le plus couramment utilisé, le DBP et le BBP) dans tous les jouets et articles de soins pour enfants.
    Au Canada, des études menées sur les phtalates comme le DEHP ont conclu qu’il fallait des concentrations relativement élevées de ces substances pour provoquer des anomalies chez les animaux de laboratoire, et que la grande majorité des Canadiens ne sont pas exposés à telles concentrations. Cepandant, ces substances semblent également avoir des effets plus marqués chez les jeunes animaux en croissance.

    Selon ces mêmes chercheurs canadiens, l’information dont ils disposent ne leur permettrait pas de conclure que le DEHP affecte les humains de la même manière que certains animaux ALORS QUE que chez nos compatriotes français, dans une étude publiée en septembre 2008, l’effet nocif du DEHP dans la baisse de la fertilité masculine aurait été démontrée.

    Comment y voir clair ? Continuons le débat…

    Sources:
    http://www.cancer.ca/Canada-wide...
    http://www.ehponline.org/docs/20...
    udansk.blogspot.com/2006/…

  6. celine affirme: octobre 30, 2009 at 8:55

    bonjour, je voudrais savoir si l abs contient des phtalates ? merci

  7. de fait les phtalates sont dangereux, ils ne sont pas une menace que pour la spermatogenèse mais aussi dans les cancers, les comportements, l’obésité.
    il y a plein d’études et si l’on pouvait m’expliquer pourquoi rien ne sort!!!!!

    http://www.krachdusperme.over-blog.com

    merci de lire le Krach du Sperme aux éditions de l’Archipel…..
    livre.fnac.com/a2831770/P…
    http://www.amazon.fr/krach-sperm...

  8. Le danger des phtalates ….un livre aussi le démontre et bien d’autres menaces !!!!

    de fait les phtalates sont dangereux, ils ne sont pas une menace que pour la spermatogenèse mais aussi dans les cancers, les comportements, l’obésité. il y a plein d’études et si l’on pouvait m’expliquer pourquoi rien ne sort !!!!!

    http://www.krachdusperme.over-blog.com

    merci de lire le Krach du Sperme aux éditions de l’Archipel….. livre.fnac.com/a2831770/P… http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb...

  9. Le débat est malheureusement toujours d’actualité et je suis bien contente que des vendeurs se posent un peu des questions!
    En tous cas, dans un pays qui légifère à tous va, les politiques sont bien frileux sur le sujet!
    J’ai justement écrit un petit billet sur les phtalates dans les sex-toys sur mon blog… petitspapiersdunedemoisel…
    D’accord il cite un site autre que le vôtre mais l’info n’en est pas moins la même! (j’ai pas testé, il n’était pas encore ouvert mais ai eu vent de son ouverture imminente!)
    Mais je rêve finalement que ces labels et ces sites spécialisés disparaissent
    Parce que comme pour les légumes bios, c’est comme ça que TOUT devrait être. Garanti, sans cochonneries!
    En attendant, soyez vigilants!

  10. Bonsoir Amande,

    Petit votre papier ? Pfft mais que nenni !! Au contraire, je le trouve fort bien étayé et au fait avec la "non" législation actuelle.

    Bon je ne vais pas vous refaire une répète de mes précédents commentaires sur le sujet mais heureusement qu’il nous reste … nos doigts, leurs doigts et leur sexe, clean of course 🙂
    Ha et le présa évidemment !

    Quant à Sexe ecolo, j’ai eu le plaisir de les rencontrer il y a 2 ans sur un salon érotique à Lille : leur démarche m’a bien plu aussi !

    Au plaisir

  11. Et le problème risque de perdurer et s’etendre vu l’énorme quantité de nouvelles marques et produits qui envahit le marché. Mieux vaut évidement préférer un produit made in France car les fournisseurs de matière travaillent bien souvent en collaboration étroite avec le fabricant.
    Pour avoir approché le secteur, ces personnes sont rarement des inconscients.

  12. Matthieu affirme: juillet 26, 2011 at 12:14

    Bonjour Nathalie, je voudrais savoir pourquoi, dans les descriptions de certains sextoys (féminins ou masculins), il est écrit " ne pas ranger à proximité d’autres sextoys " ou encore " ne pas ranger à proximité d’objets en latex " ? J’espère que vous pourrez me répondre,

    Matthieu

  13. Bonsoir Matthieu, 1/ Le latex n’aime pas la chaleur : il peut devenir collant au toucher, voir légèrement fondre ! 2 / Le latex n’aime pas la lumière : à la longue, les produits perdent leur couleur. C’est pourquoi il vaut mieux les ranger dans un tiroir, à l’abri dans sa pochette 🙂 3/ Le latex n’aime pas le contact prolongé avec un autre objet en latex : rebelote, il peut devenir collant au toucher, voir légèrement fondre ! C’est une réaction chimique. A choisir, il vaut mieux un sextoys en silicone : pas de risque qu’il fonde ou de problème d’allergie et de décoloration. Au plaisir

  14. boule de geisha affirme: décembre 27, 2013 at 11:34

    Bonjour,
    Avec les matières des sextoys, il faut faire attention. Ils ont besoin de beaucoup d’entretien et d’hygiène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *