Dirty talk ou l’art de parler sexe

Dirty talk ou l’art de parler sexe
13 Oct 2016

Et si on se faisait la bande-son d’un porno ?

Le dirty talk est à manier avec subtilité. Susurrer des mots crus sexe, sexuellement explicites, ne s’improvise pas. Franchir la barrière de la vulgarité et tutoyer l’insulte est terriblement casse-gueule. Souvenez-vous de Thérèse :

« Le pervers : Comment vous appelez-vous ?
Thérèse : Je m’appelle Thérèse.
Le pervers : Oui, je t’encule Thérèse, je te prends, je te retourne contre le mur, je te baise par tous les trous, je te défonce, je te mets, Thérèse !
Pierre : Ça ne nous intéresse pas ! »*

Tout le monde n’a pas le talent d’un dialoguiste.

Donc, le dirty talk, peut être un puissant désinhibant capable de faire monter le désir en pleines galipettes ! Mais après un rapport sexuel, le plantage est garanti !
Recevoir un sexto en pleine réunion peut être un moteur de désir. Mais lire « J’aime quand tu fais ta sal….pe » ou « J’aime ta b…e de gros cochon » peut aussi être ressenti comme une grossièreté. Et propulser l’auteur du SMS vers la case gros flop.

Dans ces conditions, comment savoir ce que l’on s’autorise à dire ? Comment savoir si l’on peut, ou non, débrider son langage ? Et d’ailleurs, à quoi sert de sortir des sentiers de « l’entendable » ?

Peut-on tout dire à son partenaire sous la couette ?

Coquin et délicieux ou salace et injurieux ?
Tout est affaire de moment et de psychologie. Il faut sentir si son compagnon / compagne de jeux est réceptif. Ne pas se lancer sans biscuits ! Refaire la bande son d’un porno quand l’autre est en mode romance c’est du suicide sexuel. Oui cela peut tuer l’envie, un tue l’amour sonore ou visuel aussi puissant qu’un homme nu à chaussette gondolantes et trouées…

Pour le magazine en ligne Les Inrocks, je reviens en détail sur cette pratique. Le dirty talk peut être un « killer d’envie ». Lorsque nous nous adressons à l’autre, nous ne pouvons pas lui imposer notre propre désir sans prendre en compte le sien.

A bon entendeur 🙂

* Extrait de : Le Père Noël est une ordure.

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *