Encore à poil avec Tunick

24 Août 2007

Le grand oeuvre de Tunick l’unique n’en finit pas d’alimenter la presse estivale en mal d’images de culs nus et ce blog -;).
Cécilia S. ne nous ayant rien laissé entrevoir de ses dessous (quoiqu’un récent papier paru dans le Monde de cette semaine nous révèle qu’elle aime la lingerie siglée Chantal Thomass: comme dit un internaute, bientôt la politique se fera dans Gala), rabattons-nous sur ceux qui n’en portent pas.
C’est dans l’édition on-line de l’Express d’hier, jeudi 23 août, que j’ai découvert la nouvelle performance de cet « obsédé » de l’image comme le nomment les journalistes de l’hebdomadaire.
C’est en Suisse, sur le glacier d’Aletsch que Spencer Tunick a photographié 600 personnes nues samedi 18 août 2007.
Tous à poil et le cul dans la glace, fallait être sacrément motivé.
Mais c’est le cas vu que le camarade est associé à Greenpeace et à la défense de l’environnement.

Share

pink pepper

commentaires

  1. biker06 affirme: août 24, 2007 at 2:33

    une guerre des bisous est déclarée sur la blogosphère. Te voilà bisouillé!
    A ton tour de faire suivre à tes blogopotes et à retourner à l’envoyeur (moi!)
    ……………….. …ღbisous
    ……………….. ……ღbisous
    ……………….. ………..ღbisous
    ……………….. ………….ღbisous
    ……………….. ………….ღbisous
    ……………….. ……….ღbisous
    ……………….. …..ღbisous
    ………………ღbisous
    ………….ღbisous
    ………ღbisous
    …..ღbisous
    …ღbisous
    .ღ……………… ………..ღ….ღbisous
    ღ………………. …….ღ………..ღbisous
    .ღ……………… ….ღ…………… .ღbisous
    ..ღ…………….. ..ღ…………….. .ღbisous
    …ღ……………. ……………….. ღbisous
    …..ღ………….. ………………ღbisous
    ……..ღ……….. …………..ღbisous
    ………..ღ…….. ………..ღbisous
    …………..ღ….. ………ღbisous
    ………………ღ. ……ღbisous
    ……………….. .ღ..ღbisous
    ……………….. …ღ__bisous

  2. Constant affirme: septembre 5, 2007 at 11:46

    Comment ne pas penser à Dachau en contemplant tout ces corps nus, mais replets, dur dur …

  3. juste un petti message pour savoir où je pourais contacter l’auteu de ce blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *