Fantasmes, quand l’inconscient s’emballe

Fantasmes, quand l’inconscient s’emballe
10 Oct 2016

Les fantasmes, sans tabous ni barrières !

Les fantasmes sont une  » rêverie sexuelle éveillée  » comme le dit mon ami, le sexologue Alain Heril. Des intrus de la pensée qui viennent nous susurrer des envies dont on rougit. Jusqu’au malaise, parfois.

C’est ainsi qu’est entrée dans mon cabinet de sexothérapie à Paris une femme d’une cinquantaine d’année, manifestement très embarrassée. En couple depuis 20 ans, elle me dit s’ennuyer dans sa vie professionnelle et intime, qu’il est hors de question d’être infidèle. Puis le rouge aux joues, elle « m’avoue » finalement son fantasme : l’envie d’être ligotée et prise de force par un inconnu puis d’autres inconnus. Fantasme récurrent si dérangeant pour elle qu’elle s’était finalement résolue à prendre RDV avec moi !

Qu’en pensez-vous ? ! Eh bien il n’y a rien à en penser justement ! Comprenez-moi bien : cette femme n’était ni perverse, ni amorale, ni infidèle. Car le fantasme est une production imaginaire qui ne connaît ni tabous, ni barrières, ni interdits. L’ordre, la morale, l’éducation ? Il s’en contrefiche et c’est pour cela qu’il est dérangeant.

Dans ce cas particulier, ce que son inconscient raconte c’est un ennui avec son partenaire, l’envie de lâcher prise, que les choses changent dans sa vie.

« Un fantasme n’a ni foi, ni loi ! Un fantasme vient souvent enfreindre un ordre, une morale, l’éducation, quelque chose qui est cadré, construit« – extrait de mon interview pour Doctissimo.

Mes fantasmes, ma réalité ?

Expression de l’inconscient, d’un désir profond qui n’est pas forcément articulé, il peut être vécu comme angoissant. Notamment lorsqu’il y a confusion avec la rêverie érotique qui, elle, est dirigée et consciente et le passage à l’acte. C’est ce que j’explique à la journaliste Catherine Maillard dans mon interview pour son dossier sur les fantasmes qu’elle lui consacre sur Doctissimo. C’est quand on est mal à l’aise qu’il faut consulter pour comprendre ce qui est à l’œuvre, pour arrêter de se culpabiliser, car

Ce que le fantasme dévoile sur nos besoins. Ce qu’il peut dire sur notre couple et sa sexualité…  « Sa fonction est principalement de nous donner des informations sur notre sexualité ou de surmonter une angoisse. Le fantasme est un matériau, à nous d’en faire bon usage. »

En fait, j’aurais pu commencer ma chronique par cette chanson de Bashung :

 » Madame rêve d’atomiseurs
Et de cylindres si longs
Qu’ils sont les seuls
Qui la remplissent de bonheur
Madame rêve d’artifices
De formes oblongues
Et de totems qui la punissent  »

Mais c’est plutôt lui qui me servira de conclusion car il savait magnifiquement ouvrir la boîte de Pandore de l’inconscient. Il prêtait à sa Dame de bien étranges fantasmes, à moins qu’il ne s’agisse de rêves érotiques ? D’ailleurs, quelle différence y a-t-il ? Le savez-vous ? Réponse dans l’article…

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *