J’ai envie d’elle mais elle n’en a jamais envie

J’ai envie d’elle mais elle n’en a jamais envie
25 Oct 2014

Dans le top des questions qui me sont posées, l’incompatibilité de libido au sein du couple est source de beaucoup de mal-être, frustrations et déséquilibres. Alors voici ma réponse à la question de Nic.

bonjour
qd j’étais enfant, puis ado, je me masturbais assez souvent.
maintenant, j’ai une libido tres active, mais une copine qui en a bcp moins.
je dois me masturber regulierement du coup, car elle n’a jamais envie, qd je lui propose de faire un calin.
ca devient un probleme car j’en suis arrivé a ne plus en parler qd j’ai envie d’elle. j’attends que ce soit elle qui fasse le pas.
car elle dit que je suis un obsédé, je lui repond que c’est vrai. et que j’ai envie qu’elle le soit de moi comme je le suis pour elle…
conseillez moi car notre vie de couple devient dure dure… ou molle molle plutot !

Incompatibilité du désir ou ne pas être sur la même longueur d’ondes / d’envies est fréquente, surtout une fois la « passion » retombée et le couple installé dans une reconnaissance des corps, un quotidien routinier, la famille etc.
Le sexe récréationnel, source de complicité, d’intimité, de nouveauté, de rapprochement devient obligation, fatigue voire ennui pour l’un des deux. Heureusement que les joies de la masturbation permettent de gérer et soulager un tout plein d’énergie sexuelle tout en se faisant plaisir ! Et en plus c’est préventif dans le cancer de la prostateSe masturber est donc plutôt franchement positif que négatif dans la relation amoureuse…
Et n’oubliez pas que le refus de l’autre n’est pas nécessairement le signe d’un « non amour ».

Plusieurs questions peuvent se poser pour établir voire rétablir un équilibre qui est satisfaisant pour les deux :

1 . Parlez-vous le même langage sexe votre partenaire et vous ? Avez-vous déjà parlé ce langage ?
Pratiquez-vous la « gratuité » des baisers, étreintes, caresses, massages, pour le plaisir de l’autre sans attendre un retour par la pénétration ? Ou est-ce toujours suivie par une demande (acceptée ou non) ?
C’est ce que j’appelle pratiquer une sexualité de jeux sans enjeux. Pas de contrôle, pas de pouvoir, pas de devoir ni de falloir, sans avoir de scénarios à suivre = spontanéité.
Il est aussi intéressant de mettre un temps réel et précis sur les « jamais envie », « assez souvent », « régulièrement ». Cela permet de relativiser les propos dans la conversation et d’éviter les reproches et les accusations de part et d’autres.
Il est tout aussi intéressant de comparer ce que vous entendez par « libido » et « faire un câlin » avec ce que votre amie en pense.
Par quoi êtes-vous réellement obsédé 🙂

2. Avez-vous développé votre langage amoureux ? Et de quelle façon ?
Celui qui surprend par les « petites » attentions qui comptent plus pour l’autre parfois que pour vous : sms je t’aime, emails coquins, une fleur juste comme ça, un compliment glissé à l’oreille avant qu’elle ne parte, une corvée accomplie sans attendre et sans demande, une surprise pour le plaisir … Lui donnez-vous de votre temps, votre attention totale, complète ?
‘T’en occupes pas, c’est moi qui fait, va prendre du temps pour toi en attendant ! »

3. Quels sont les rêves de votre partenaire, les petits comme les grands ?
Comment rêve-t-elle d’être aimée et comment rêve t-elle d’aimer ?

4. Inverser les rôles : Et que répondrait-elle à la question que vous lui poseriez : « et si c’était moi qui n’avait pas envie et toi qui était toujours en demande, que me dirais-tu de faire ? »

5. Comment l’autre vous voit-il dans la relation ? Père, amant, ami, pour acquis ?
Vous proposez, elle dispose… Et si vous inversiez ? Dans le jeu toujours sans rancune, ni compte à rendre (c’est vraiment important de le faire dans cette optique) : vous la chauffez et vous arrêtez quand elle s’attend à plus …

Surprendre est la clé pour entretenir le désir. Cultivons une certaine part de mystère / surprise !

A vous de jouer … avec Piment Rose !

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

commentaires

  1. thierryyy affirme: mars 21, 2010 at 6:18

    prend une maitresse ou change de nana ou alors tu continu de te branler lol…..

  2. live show affirme: mars 14, 2011 at 9:43

    quel dilemme !

  3. gERald affirme: mars 27, 2011 at 8:46

    Le désir retombe en même temps que l’amour fusionnel des premières années s’éteint…
    Mon conseil pour faire court, c’est de re-séduire ta partenaire, la reconquérir, la rendre de nouveau amoureuse de toi… et de sexe avec toi, elle aurait de nouveau envie !
    Mais ne t’attends pas à ce que cela soit facile, pour les hommes, avoir envie de faire l’amour est presque un réflex, pour les femmes, c’est beaucoup moins impulsif !
    Ce que j’écris est bien sûr des généralités, toutes les femmes sont différentes, elles n’ont pas toutes les mêmes réactions, et cela ne facilite pas la tache, à nous les hommes !
    Mais mon conseil de reconquérir ta femme, ne peut pas être mauvais pour ton couple, nos chéries adorent de toute façon les petites et les grandes attentions que l’on peut leurs porter, et c’est bien normal finalement que l’on fasse cela, les princesses c’est elles, non ?
    Courage, et surtout montre à ta femme que tu l’aime et que tu tiens à elle ♥

  4. sex toys affirme: octobre 26, 2011 at 6:13

    Peut être pourriez vous amener dans votre sexualité l’apport de jouets intimes tels que les sex toys.

  5. marie affirme: juin 20, 2012 at 11:55

    je suis completement daccor avec le denier commentaire – il faut essayer les sextoys.
    on peut les utiliser en deux aussi. c’est tjr tres fun et exitant.
    pour commencer il faut choisir par exemple un vibromasseur (c’est mieux de commencer par les choses classsiques plutot) et l’offrir a sa femme. et puis le tester ensemble.
    ca ne fera que du bien dans la vie de couple.

  6. @Marie
    "Il faut essayer les sextoys" : Les "faut" et les "doit" m’ont toujours exaspérer, surtout en matière de sexualité!

    Je ne pense pas que dans le cas de Nic, l’utilisation d’un sextoy soit la solution à sa demande.
    Pour moi, la réponse qu’apporte Gérald est plus proche de la réalité de couple. Elle rejoint ce que j’ai déjà écrit dans un de mes billets:
    http://www.nathalie.pimentrose.n...

    Avant les sextoys, commençons par le basique: l’attention, la tendresse verbale, gestuelle, la communication, le projet commun…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *