Je désire… donc… je mouille ? Quand la lubrification n’est pas au RDV

Je désire… donc… je mouille ? Quand la lubrification n’est pas au RDV
18 Mai 2007

Alors comme ça, le désir féminin serait donc toujours associé à une lubrification vaginale ? Eh bien non! Que nenni point ! Un sacré mythe que celui-là ! S’il est bien une idée reçue qui reste fermement ancrée sur la bite d’amarrage, c’est bien cette corrélation, cause à effet, vraie, effectivement, mais PAS à TOUS et pour tous les coups. Désir, excitation et lubrification ne forment pas toujours un trio inséparable…

Quand lubrification ne rime plus avec désir

La lubrification des parois vaginales ou plutôt son manque quand elle n’est pas au rendez-vous du désir, est un sujet qui est source de bien d’angoisses, de culpabilité ou d’accusation aussi bien féminines que masculines.
Les interrogations sont donc multiples autour de la sécheresse vaginale. Je le sais bien, c’est un thème qui revient régulièrement lors de mes soirées Piment Rose.

Souvent j’entends dire que si les femmes ne « mouillent » pas ou pas assez, c’est qu’elles ne sont pas suffisamment excitées ou qu’elles ont un problème avec elles-mêmes.

Manque de lubrification = manque de libido ?

plaquette de pilule Avant de penser nécessairement à un manque de libido, si vous pensiez aussi à une cause hormonale ou liée au cycle menstruel, à la prise de la pilule ou de médicament.

La ménopause, les suites d’un accouchement, certaines grossesses sont autant de facteurs qui peuvent influencer la lubrification naturelle.
Et si la lubrification se fait naturellement lorsque nous vous désirons, elle n’est pas toujours suffisante pour se maintenir pendant toute la durée du rapport sexuel.

Les recettes de lubrifiants naturels remontent à loin

C’est pourquoi différentes recettes de lubrifiants naturels ont été utilisées depuis des siècles la salive comme lubrifiantpour pallier à ces « pannes sèches » lors de la pénétration vaginale, anale ou tout simplement pour se masturber.
L’alginate, une des composantes du varech, algue géante, aussi connu sous le nom de goémon ou kelp a toujours été utilisée, dissoute dans l’eau pour ses propriétés gélatineuses.
La fécule de maïs mixée à de l’eau constitue aussi un excellent remède, lui aussi 100% naturel.

Et que dire de la salive, toujours à portée de main…

Les lubrifiants de nos jours

Bon, mais si les recettes de grands-mères ne vous plaisent pas, je vous conseille d’utiliser le lubrifiant intime Divinextases BIO à l’aloe vera, un excellent lgamme divinextases de lubrifiant intimes bioubrifiant à base d’eau, hypoallergénique, gourmand avec un petit goût très légèrement sucré, glissant, soyeux et qui ne sèche pas. Parfait pour des caresses longues et appuyées de la main, du sexe ou de la bouche. Et en plus il est compatible avec l’utilisation de n’importe quel sex toys!
Appliqué directement sur le pénis ou sur la vulve, il améliore grandement la qualité des ébats. C’est un de mes produits favoris !

Pour finir ou continuer dans les préliminaires, vous pourriez aussi utiliser des huiles de massages sensuelles, telle l’huile de massage aphrodisiaque bio à l’argan de bougie de massage au chocolatDivinextases,ou une bougie de massage au chocolat, ou encore un gel orgasmique bio au calendula
Si celles-ci ne sont pas destinées à la lubrification vaginale ou anale, elles sont en revanche idéales pour varier et pimenter votre vie amoureuse d’une touche sensuelle et coquine…

 

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *