Krokine et le clitoris

30 Mai 2013

Krokine – Cinquante pour cent des hommes, et je suis gentille, ne savent pas, et ne se demandent même pas où et à quoi sert le clitoris. Un dialogue pertinent entre Krokine et Grök, écrit par Gronk !

Grök – Il faut leur dire.

Krokine – Un peu gênant tout de même.

Grök – Tu tournes en rond. Tu ne veux pas leur en parler mais tu leur reproches de ne pas savoir s’en servir. Tu as essayé au moins ?

Krokine – Oui, mais ça n’a pas été facile. Il m’a dit qu’il le savait, ça, il était gêné lui-même et a changé de sujet…

Grök – Il fallait y revenir !

Krokine – C’est vrai que je n’ai pas osé. Il a dû d’ailleurs se renseigner car il s’en est occupé ensuite, mais sans douceur. Il frottait dessus comme un malade. Il m’a fait mal ! Après que je lui ai dit d’aller plus doucement, cela allait mieux, mais il était vexé, je l’ai bien senti…

Grök – Lâche-moi ce type !

Krokine – C’est fait. Mais là n’est pas le propos, je souhaiterais que les hommes rabaissent leur caquet et bavardent de sexualité avec des femmes. Pas nécessairement la leur, d’ailleurs, ils peuvent très bien demander des conseils à une copine ou une proche. Contrairement à ce qu’il peut en penser, elle répondra naturellement et ne les prendra pas pour un nul, mais au contraire pour un type respectueux du plaisir de la femme, et elle appréciera. Certaine !

Grök – Ils peuvent lire également l’excellent article sur ce sujet dans la rubrique  » sexualité « .

Krokine – Ils  » doivent.  »

Grök – Bon, tu as fini sur le sujet ?

Krokine – J’aimerais juste ajouter que le clitoris est très fragile, très sensible, qu’il faut y aller doucement. Mais, s’il est doux, l’homme est sûr d’envoyer sa partenaire au ciel.

 

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *