Le rôle du souffle pour une sexualité consciente

Le rôle du souffle pour une sexualité consciente
17 Juil 2013

« Comme on l’apprend dans le Tao, le souffle est une des clés essentielles pour entretenir une bonne santé en général, sexuelle en particulier. » Une voie vers une sexualité consciente et épanouie, une qualité de présence où la connexion à Soi et à l’Autre est pleine.

Paru dans la fiche « Bien-être » du magazine Union de juillet 2013, un article auquel j’ai participé, signé par Antoine Boitel. Je vous en livre quelques extraits.

Le souffle : une idée pratique vers une sexualité consciente !

L’idée est en réalité très simple: quand on respire mieux, on se porte mieux. Il s’agit d’une pratique élaborée il y a plus de 6000 ans et qui vise à équilibrer nos énergies par le souffle.

Écoutez-vous respirer

Vous devez tout d’abord établir un diagnostic de vos besoins. Nathalie Giraud, la sexothérapeute, le dit très bien : “Il faut prendre conscience de son propre souffle, s’écouter respirer. Suis-je oppressé ? Suis- je enfermé? Mon souffle me dit si je vais bien, si je suis capable d’aller bien.”

Donnez-vous trop ? Prenez-vous assez ? Selon la fondatrice de Piment Rose, la réponse est en vous-même: “Sur l’inspire, je prends, sur l’expire, je donne. Il suffit de s’écouter pour savoir.

Un petit truc, c’est d’observer sa propre manière d’accompagner le souffle. Suis-je haletant? Suis-je capable d’oser un grand « ah » de contentement ? Comment réagit mon corps à ma respiration? Est-ce qu’en soufflant mon bassin bascule ? Est-ce que je gonfle ma poitrine ? Suis-je libre de mes mouvements?”

Cette exploration peut constituer une piste pour voir où on en est soi-même ou l’un vis-à- vis de l’autre, et ce pendant l’amour ou à n’importe quel moment de la journée.

Soufflez pour lâcher prise

Quand le souffle est coupé, on est en apnée et quand un couple va mal, il est en apnée, lui aussi “ou au moins, un des deux partenaires, nous dit Nathalie Giraud. Il faut prendre garde à ne pas s’asphyxier. Il faut se laisser du temps et de la place pour continuer à respirer. C’est nécessaire.”

Le souffle comme une clé vitale pour mieux ressentir la jouissance ? Tout à fait : “Par le souffle, on arrive aussi à mieux lâcher prise. Cette porte essentielle du plaisir est trop sous-estimée.”

La sexualité consciente commence par le souffle et c’est facile !

Pour retrouver cette connexion, rien de plus simple. Pendant l’amour, essayez pour commencer de vous caler sur le souffle de votre partenaire. Puis cherchez à faire monter ou descendre son excitation en mimant son souffle. Vous suggérez ainsi un rythme à l’autre tout en recherchant un rapport apaisé. Par le souffle on peut relâcher la pression avant de repartir de plus belle. Tant pis si l’érection flanche pendant quelques instants, elle reviendra et ce sera encore meilleur. C’est un moment pour se reconnecter. Ce qui compte, c’est le transfert d’énergie.

Cette sexualité consciente de jeu, mais sans enjeu, permet de se ressourcer, préconise notre sexothérapeute. Ça va et ça vient, comme une vague.” Inspirant, non ? Allez, on essaie !

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *