Mythes, fantasmes et idées reçues sur le vagin

Mythes, fantasmes et idées reçues sur le vagin
29 Mai 2016

En finir avec les mythes du vagin !

Après « Les Monologues du vagin » dont je vous avais parlé en 2006, spectacle éminemment recommandable, j’ai lu pour vous « Les 6 mythes du vagin » d’une blogueuse américaine. J’aimerais vous faire partager sa grogne salutaire contre ces idées reçues et fantasmes à la vie dure qui peuplent encore l’imaginaire de tant d’hommes et de… femmes. Mais oui.

  • Le vagin est « mort » après avoir eu des enfants

J’ai déjà parlé des exercices de Kegel et je vous renvoie à mon post boules de geisha pour un périnée en béton. La maternité ne réduit pas les muscles coccygiens en bouillie. Distendus après un accouchement par voie basse, ces muscles retrouvent leur tonicité très rapidement. Et lorsqu’ils restent relâchés, il est possible de les fortifier (lire plus haut !).

  • Il sent mauvais

Non, le vagin a simplement une odeur de vagin ! Bien sûr, la transpiration amplifie nos odeurs corporelles mais pas de quoi sombrer dans la paranoïa. Il est inutile de dévaliser le rayon des déodorants féminins. Laissez tomber poudres désodorisantes, lotions anti-odeurs,… bref, faites des économies ! Mais ne faites pas l’impasse sur une bonne hygiène de vie et une bonne hygiène corporelle. Et si votre vagin sent réellement fort, consultez sans tarder. C’est peut-être le signe d’une infection.

  • Vagin est un gros mot

Non, définitivement non ! Sans vagin, plus de petits d’Homme sur terre. Je vous laisse méditer là-dessus…

  • Le vagin a besoin de produits lubrifiants

En dehors des problèmes de sécheresse vaginale avérée (survenue de la ménopause notamment, traitement médicamenteux lourd, …), une femme sexuellement active et en bonne santé n’a pas besoin de lubrifiant. Son corps produit spontanément le lubrifiant nécessaire pour permettre la pénétration.

En revanche, l’utilisation d’un lubrifiant est recommandée lors de toute utilisation de vos sextoys. Vous pouvez lire mon post sur le sujet.

Mais si vous trouvez la pénétration un peu désagréable, exprimez-vous ! Faites part de vos désirs, c’est le seul moyen vraiment garanti d’obtenir ce que vous aimez : la communication est le lubrifiant du couple, et tant pis pour l’auto citation !

  • Il a une date d’expiration

Julia Palombes J'aime mon vaginBien au contraire, en prenant de l’âge, la femme gagne en confiance et faire l’amour devient vraiment fabuleux J ! Vieillir ne tue pas le sexe !

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire que le désir s’entretient. Plus on fait l’amour, plus on en a envie : la fonction fait l’organe !

  • Le vagin devrait garder son mystère

Et puis quoi encore ! Bien au contraire, apprendre à connaître son intimité permet d’améliorer ses sensations , principe du Tantra que les anciens connaissaient bien ! L’exploration en solo, l’utilisation de sextoys sont autant d’étapes sur le chemin d’un plaisir multiplié.

La pédagogie a encore de beaux jours devant elle… En attendant, il ne reste plus qu’à chanter en coeur avec Julia Palombes : J’aime mon vagin, il me le rend bien !

 

 

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *