Stage tantra mode d’emploi. Tout savoir sur le tantrisme… (1ère partie)

Stage tantra mode d’emploi. Tout savoir sur le tantrisme… (1ère partie)
18 Mai 2017

Que se passe-t-il dans un stage tantra ? Qu’y apprend-on ? Comment savoir si c’est fait pour moi ?

Je suis souvent interrogée par des hommes et des femmes intrigués par cet art d’aimer qu’est le tantra. Pour éclairer cet art de vivre millénaire qui relie la sexualité au sacré, je me suis prêtée au jeu des questions-réponses.

Qu’est-ce que le tantra ?

C’est un enseignement issu de l’hindouisme et du bouddhisme qui remonte au IVe siècle de notre ère. En s’appuyant notamment sur l’énergie sexuelle, ses pratiquants cherchaient à unir l’homme et le divin. Aujourd’hui, le tantra s’inscrit dans une quête de sens globale.

Il est destiné à tous ceux qui veulent s’engager dans une meilleure connaissance d’eux-mêmes et de leur corps.

Donner du sens à la sexualité

Les stages tantra s’adressent donc à ceux qui disent : « quand je m’unis à l’autre, cela va au-delà d’une décharge, je veux donner un sens au plaisir et à ma sexualité ».

Ces personnes vont prendre conscience d’une extase qui les dépasse, qui est plus grande qu’eux.

Ils vont accéder à une sexualité de pleine conscience qui va au-delà de la simple performance pour combler l’être physiquement, intellectuellement et humainement.

Cette recherche d’Unité est dans l’étymologie même du mot.

Unir le corps et l’esprit

Tantra, en sanskrit, veut dire « trame, chaîne de tissu ». Sa racine, « Tan », signifie « étendre, continuer, multiplier ». D’où l’idée d’un tissage entre l’homme et le divin pour former un Tout. Comme la trame et la chaîne en s’unissant forment le tissu, le tantra nous invite à relier le corps et l’esprit.

Cette notion de tissage me paraît importante. Lorsqu’un fil se rompt, le tissu se troue.

Dans les stages tantra que j’anime, nous travaillons sur la pérennité de ce tissage.

En utilisant l’énergie sexuelle, nous permettons au corps et à l’esprit de ne faire qu’UN. Et cette approche de la sexualité sous l’angle du sacré est vraiment fructueuse.

Faire l’amour en étant pleinement relié à l’autre et connecté à ses propres ressentis procure une extraordinaire sensation d’harmonie.

A quel public s’adresse un stage tantra ?

Ceux qui viennent à nos stages tantra en ont généralement entendu parler et souhaitent accéder à une sexualité plus harmonieuse, une relation amoureuse plus satisfaisante.

Nous accueillons aussi des personnes qui veulent découvrir les massages.

Il y a aussi les curieux, les hommes et les femmes qui cherchent à aller mieux dans leur couple, qui veulent devenir un meilleur amant ou amante.

D’autres personnes encore s’inscrivent parce qu’elles savent que le tantra a un rapport avec la sexualité, alors ils franchissent le pas pour « faire des trucs qui durent plus longtemps avec leur partenaire »…

Il y a vraiment de très nombreux publics.

Stage tantra et mixité ?

Les stages s’adressent aux hommes, aux femmes, aux couples hétéro H/F, aux couples homosexuels F/F et H/H même si nous avons peu de participants, aux personnes voulant explorant leurs polarités.

Nous ne garantissons pas la parité H/F. Travailler entre homme ou entre femme, voir au delà du genre est riche d’enseignement, de compréhension et de tolérance.

Peut-on venir en couple ?

Nos stages sont ouverts aux couples comme aux personnes seules, soit qu’ils/elles n’aient pas de conjoint, soit que celui-ci/celle-ci ne veuille pas venir. Nous ne faisons pas d’ostracisme !

Pour le couple, plus spécifiquement, c’est un apprentissage bénéfique s’il s’entend bien !

Venir en espérant resserrer des liens distendus c’est s’exposer à des résultats ravageurs. La découverte du tantra accentue les différences. Au final, c’est comme si le couple était passé à la machine à laver avec un programme intensif et un essorage à 1 400 tours !

Si on arrive à reculons pour faire plaisir à son conjoint, il est fort probable que l’on en veuille à l’autre ensuite.

Il faut savoir prendre son temps, ne pas céder à la mode. Il est important de savoir pourquoi on s’engage dans la voie du tantra et de se sentir prêt.

Y-a-t-il un âge mini ou maxi pour s’initier ?

Il n’y a pas de limite d’âge. Dans un sens ou dans l’autre mais je vois peu de jeunes de 20 ans. Ceux-ci ne sont généralement pas encore intéressés par la voie du développement personnel.

Les personnes qui fréquent nos stages ont plutôt entre 30 et 60 ans. Ce sont autant des hommes que des femmes.

Les attentes des hommes correspondent-elles à celles des femmes ?

Pour enfourcher gaiement les stéréotypes, disons que les discours à propos de l’ouverture de cœur parlent aux femmes et qu’elles viennent plutôt en curieuses.

Et que l’aspect énergie sexuelle attire les hommes !

Je vois aussi des hommes et des femmes à la sexualité abîmée.

Mais, quel que soit le public, celui ou celle qui vient doit être dans l’acceptation inconditionnelle de l’autre et de ce qu’il est.

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *