Une éjaculation qui vaut de l’or !

17 Nov 2008


Ou serait-ce plutôt de l’art-en-or ou tout simplement l’art-rogance de l’art ?

En mai dernier, l’artiste japonais Takashi Murakami s’est fait des couilles en or, expression tout à fait appropriée si l’on considère le prix réalisé par sa spectaculaire sculpture grandeur nature, en résine epoxy, représentant l’éjaculation débordante d’un adolescent au look manga : plus de 8,7 millions d’euros à Sotheby’s New York. Un record pour la célèbre maison. My Lonesome Cowboy (1998) n’était après tout estimée qu’à un petit (?) 2 ou 3 millions d’euros !

Ce qui est sûr, c’est qu’avec son sperme jaillissant de son sexe tel un cowboy maniant son lasso, c’est le spéculateur acheteur qu’il aura bien attrappé, car déjà les prix du marché d’art contemporain s’effritent. A moins que cela ne soit un réel a-mateur d’art…

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

commentaires

  1. Maya - Free Classifieds affirme: janvier 21, 2009 at 2:51

    Je crois que Carl Jung serait bien flatté par une telle installation digne de sa théorie de l’inconscient collectif où la fixation des idées en objet d’art peut éveiller la vérité mythologique, une réponse universelle. Je ne suis pas un tel grand artiste pour savoir l’entendre, mais ce que je peux dire définitivement ce que cette éjaculation n’est pas loin des rituels primitifs cathartiques, ce sont la mesure de son évaluation qui est changée.

  2. C’est vraiment un reccord comme vous le dites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *