Une introduction au Tantra

24 Sep 2009

C’est avec plaisir que j’ouvre mon espace blog à Carlotta Munier, psychothérapeute, sexothérapeute et co-animatrice de stage de Tantra, rencontrée lors … de superbes stages animés par Marisa et Jacques Ortolan . Longues discussions, échanges de mails, convergence de point de vue et voilà ! A partir de là, ce n’est plus moi mais elle qui écrit !

« Je viens de découvrir une étude (!) dans Google News ce matin qui dit 57 % des Français interrogés ont déclaré avoir déjà visionné un film X en couple. Sources : IFOP / Marc Dorcel.
Ce n’est plus sale. Le film X est définitivement entré dans les moeurs des Français. C’est le résultat de la première étude sur le sujet, présentée hier par l’Ifop.
 » Il n’est plus honteux d’aimer le porno, analyse François Kraus, de l’institut de sondage. Et surtout de le dire.  » De préférence à son partenaire. Car le porno, c’est mieux à deux. 57 % des sondés indiquent ainsi avoir déjà visionné un film X en couple. Et surtout, sept Françaises sur dix seraient prêtes à le faire.  » Les résultats nous ont bluffés, témoigne Grégory Dorcel, le producteur de films X qui a commandé l’enquête. Je ne pensais pas que ce type de programme était devenu un divertissement. Surtout pour les femmes.

Bravo ! C’est une sacrée avancée, une petite révolution dans les mœurs… Si les films amènent une indéniable excitation et exercent comme un « starter » en cas de fatigue, lassitude, manque de désir, etc… Je suis pour, au même titre que l’exploration libertine, l’utilisation des sex toys ou de lingerie coquine. Bien sûr, au nom du plaisir, de la liberté, de la curiosité et du jeu.

Mais au-delà de l’aspect « piment » de ces « accessoires », je ne peux m’empêcher de m’interroger… Qu’en est-il vraiment de la relation à deux pour qu’il y ait de plus en plus besoin de stimulants visuels ou autre ? Qu’en est-il du cœur, de l’affectif, de la communication vraie et sincère ? Quelle est la place à l’intime par rapport au génital ? Où est l’espace de se dire à l’autre dans la vulnérabilité, de s’ouvrir sincèrement dans ses peurs, ses désirs, ses envies ? Je ne sais pas, je doute.

Alors, que faire pour renouer avec le cœur, la sexualité sacrée, la conscience et la Relation Vraie ?
S’initier au Tantra.

Le Tantra, loin d’une approche théorique, est une démarche d’expérience, un travail sur soi et principalement sur la mobilisation de son énergie sexuelle parce qu’à travers la sexualité se joue souvent à notre insu ce que nous sommes vraiment, dans l’intimité, la relation à l’autre.
C’est un chemin de conscience et de connaissance de soi qui permet de clarifier et mettre à jour nos peurs, nos désirs, nos envies, nos besoins, nos attentes. Pour être capable de se dire, de vivre notre intimité, dans la vulnérabilité, montrer à l’autre qui nous sommes : être vrai(e) avec soi, avec l’autre et avec les autres, dans l’ouverture du cœur et la simplicité.

Grâce à l’autre, je fais l’expérience de « qui je suis », car chacun est l’initiateur / l’initiatrice de l’autre et c’est dans ces 2 énergies qui œuvrent ensemble, dans le mariage du masculin et du féminin que réside le secret du Tantra. C’est pourquoi il est important d’explorer nos deux polarités (féminine et masculine).
L’union du Masculin et du Féminin à l’intérieur de soi est créateur d’une « identité » harmonieuse. Ainsi par cette expérience, on sort des schémas de pensée, de croyances et de représentations pour se recentrer sur soi, son ressenti, son vécu, ses désirs, ses aspirations profondes…

Sans être véritablement une démarche psychothérapeutique, le Tantra a des effets thérapeutique en ce sens qu’il implique l’Homme et la Femme dans l’expérience du présent et dans cette expérience relationnelle unique, il se passe toujours quelque chose qui fait grandir, avancer.

Voilà, le Tantra pour moi est un Art de Vivre, dans la joie, l’amour, l’union et l’extase. Un magnifique chemin à partager.

C’est vrai, Comme Carlotta, je pense que le Tantra se vit et se rit, souvent sans en avoir l’air, mais dans la conscience de ce qui est. Sur ma route de Soi, je rencontre l’Autre. Belle célébration de Vie que trop de personnes encore réduisent à des pratiques sexuelles 🙂

C’est en compagnie de Samuel Tatin Thérapeute psycho-corporel qu’elle anime des stages et proposent des ateliers sur Aix-en-Provence.

Et si vous êtes sur Paris, je vous recommande Frédéric Manthé, fondateur d’Ayuneda Relaxation Tantrique, pour saupoudrer de légèreté le quotidien et intervenant au cours d’une de nos Thématiques Piment Rose sur le micro-massage.

Et si vous n’osez pas vous lancer tout de suite, essayez donc la pause massage avec Joëlle, la masseuse des stars …

Photo Crédit : Photo Synthèse

Share

Nathalie Giraud Sexotherapeute
Nathalie Giraud Sexotherapeute

commentaires

  1. Entièrement d’accord avec ce qui précède. J’ai fait le stage Femme Tantrique avec Marisa. Je me suis (re)connectée différemment à mon énergie sexuelle ie énergie vitale. Out les attentes de petite fille sur mon partenaire qui devrait être tellement ceci ou cela que je serai stimulée naturellement sans trop d’effort conscient de ma part. A moi de m’approprier pleinement mon désir, ma sexualité, mon corps et d’y travailler!

    J’ai trouvé pendant ce stage des échanges entre femmes pendant lesquels nous avons partagé questions, doutes, rires et larmes. J’ai expérimenté avec elles des structures proposées par Marisa pour aller vers plus de connaissance de nous, de notre féminité, de notre sexualité, plus d’ouverture du coeur (oui, oui!!!). J’ai apprécié la sacralisation des relations, les méditations,les exercices de respiration qu’on peut refaire à la maison.

    D’un point de vue pratique:Marisa et ses assistantes sont disponibles pour répondre à nos questions, nous soutenir, partager leurs expériences ou transmettre leurs connaissances. C’est vrai que les structures sont implicantes et qu’on peut être un peu bousculée intérieurement mais on a toujours le choix de faire ou pas et dans tous les cas l’expérience est apprenante. Je me suis toujours sentie respectée, libre, entendue avec bienveillance. Il ne s’agit pas d’une compétition à celle qui ira le plus loin mais bien d’un voyage intérieur mêlant spiritualité et ancrage corporel dans l’instant présent.

    Plusieurs femmes m’ont dit que le tantra avait sauvé leur couple. Les célibataires se disaient plus confiantes dans leur quête de compagnon. Tout le monde peut y trouver des réponses!

    Vous l’aurez compris. Je vous le recommande sincèrement. D’ailleurs, mon compagnon et moi avons décidé de continuer 🙂

  2. A quand les films Y ;où l’on nous montre la beauté , le sacré de l’acte voir des actes sexuels; je suis aussi adepte à 200% des stages avec Horizon Tantra et je trouve que les films X actuels sont gloques ;auccune poésie et souvent les femmes n’ont pas toujours l’air très heureuses d’être là.
    Vive et à Quand le film érotico torride plein de poésie , de douceur enfin fait par une femme avec sa sensibilité!!!
    Peut-être y en a t il déjà en vente chez vous ; Piment Rose ???
    De tout coeur avec la douceur .

    Pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *